logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/07/2008

La fibromyalgie.


podcast


Douleurs musculaires, problèmes de sommeil, fatigue persistante, migraines, difficultés à se concentrer, sensibilité accrue aux bruits à la lumière, aux odeurs.
Vos symptômes ne sont pas pris au sérieux par votre médecin mais vous empoisonne la vie ….

Et si c’était une fibromyalgie ?

Le nom fibromyalgie vient de "fibro" qui veut dire tissus fibreux tels les tendons et les ligaments,
"my" qui veut dire muscle et"algie" qui signifie douleur.
Elle affecte donc principalement les tissus mous du corps.

medium_douleur.jpg
Cette maladie mal comprise concernerait entre 2et 5% de la population,
des femmes dans 8 cas sur 10.
Elle est rarement diagnostiquée en tant que telle et est souvent associée à des problèmes d’arthrose ou de dépression.
Sa complexité réside dans le fait, que l’on n’a pas totalement élucidé son mécanisme.
Un traumatisme physique, comme une intervention chirurgicale ou un accident, est signalé à l’origine de 20% des fibromyalgies.
Il s’agit surtout de traumatisme du rachis cervical.
On mentionne également le déclenchement de la maladie après un stress psychologique
(licenciement, harcèlement au travail) ou un événement affectif comme le divorce, une rupture un décès …..
medium_Image31.3.gif

La manifestation principale de la fibromyalgie est la douleur.
Ce sont des douleurs particulières du fait de leur caractère diffus.
Elles débutent souvent par les racines des membres et l’axe de la colonne vertébrale et s’étendent volontiers au thorax, aux bras et aux jambes.
Présentes dès le matin, elles ne sont pas déclenchées par un mouvement particulier.
D’intensité variable, ces douleurs sont pénibles car elles sont permanentes et aggravées par les efforts, le froid, l’humidité, les émotions et le manque de sommeil.
medium_Image223.gif

La sensation de fatigue est très fréquente au cours de la fibromyalgie.
Elle est à l’origine d’une gêne aussi importante voire supérieure à celle occasionnée par les douleurs.
medium_Image258.gif

Les troubles du sommeil sont pratiquement constants au cours de la fibromyalgie.
Le sommeil est léger, instable avec de fréquents réveils nocturnes.
Le réveil est difficile et douloureux, avec la sensation d’un sommeil non réparateur.
L’analyse du sommeil chez les personnes fibromyalgiques a permis de mettre en évidence plusieurs anomalies objectives.
Ces troubles du sommeil peuvent s’accompagner dans les formes les plus sévères de la fibromyalgie, d’une somnolence pendant la journée.
medium_Image21.gif

Un enraidissement des articulations est fréquemment constaté dès le matin.
Il se traduit par une difficulté à faire bouger ses doigts, ses bras, ses jambes.
Parfois même il peut exister une impression de gonflement des doigts, mais c’est en fait une sensation car aucune tuméfaction réelle n’est constatée
medium_d1e70cd3d4bc63d02a5b08ee401ee697.gif
Les troubles de la mémoire et les difficultés à se concentrer se rencontrent fréquemment au cours de la fibromyalgie.
Des études ont montré qu’il ne s’agissait pas de véritables troubles cognitifs car la vitesse de traitement des informations est tout à fait normale chez les patients fibromyalgiques.
medium_Image278.gif

Certains examens sont nécessaires afin d’éliminer d’autres diagnostics, .
Il n’existe pas aujourd’hui de test biologique spécifique de la fibromyalgie.
medium_Image3.gif

medium_Image200.gif

Les principales maladies qui peuvent prêter à confusion sont les suivantes :
1.les douleurs musculaires dues à des médicaments,
2.les rhumatismes inflammatoires chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde,
3.les manifestations arthrosiques,
4.la borréliose,
5.le syndrome de Gougerot-Sjögren,
6.les troubles métaboliques comme l’ostéomalacie,
7.l’hypothyroïdie,
8.l’hyperparathyroïdie,
9.les viroses (hépatites B et C, parvovirus, VIH, coxsackieB,..)
10.les maladies musculaires inflammatoires ou métaboliques.
De plus certaines maladies peuvent être associées à la fibromyalgie,comme la polyarthrite rhumatoïde, le syndrome de Gougerot Sjögren, le lupus érythémateux diffus.
medium_peoples_60.gif


Alors ... comment poser un diagnostique ?

Le médecin dispose de plusieurs éléments qui vont faire penser à la fibromyalgie.
Les caractéristiques de la douleur de la fibromyalgie peuvent être évocatrices du fait de leur caractère diffus et chronique.
Le fait qu’elles s’accompagnent de nombreux autres signes peut mettre également sur la piste du diagnostic.
Enfin, il existe des critères d’examen clinique qui vont contribuer à affirmer le diagnostic.
Il s’agit de points douloureux à la pression, de localisation très précise.
Ils se trouvent dans les zones douloureuses, mais aussi en dehors. Ces points douloureux multiples sont constants et fixes chez une même personne.
On compte 18 points douloureux et le diagnostic de fibromyalgie est évoqué lorsque 11 points sur 18 sont retrouvés.
medium_spid.gif

Actuellement, les progrès techniques ont permis de mettre en évidence des anomalies chez les fibromyalgiques, en particulier grâce à l’IRM fonctionnelle du cerveau qui permet d’étudier l’activité cérébrale dans les régions impliquées dans la douleur.
Par rapport à des sujets témoins sains, il existe chez ces patients une anomalie dans l’interprétation que fait le cerveau du message douloureux, comme si ce dernier l’amplifiait de façon exagérée.
D’autres hypothèses existent et sont activement étudiées.
Un autre élément important apporté par ces études, est le fait que les anomalies constatées au cours de la fibromyalgie sont indépendantes des troubles de l’humeur (tel le pessimisme ou la dépression).
Le depression chez certains patients est une conséquence et non la cause de la fibromyalgie.
C’est donc la preuve que la fibromyalgie n’est pas un simple trouble psychologique.
C’est ce que confirme le rapport d’académie de médecine parut en janvier 2008 demandé à l’époque par le ministre de la santé Mr Xavier Bertrand.
medium_Image100.2.gif

medium_Image42.gif
medium_Image4.gif
medium_Image48.gif

medium_Image41.gif

medium_Image49.gif

medium_Image4458.gif

medium_Image445.gif

La prise en charge optimale de la fibromyalgie ne revient pas à un seul médecin, mais doit faire appel à une équipe médicale, pour faire prendre en compte toutes les facettes de cettepathologie.
Plusieurs spécialistes peuvent la composer de façon variable :médecin traitant, rhumatologue, médecin de la douleur, rééducateur fonctionnel, ainsi que des personnels paramédicaux comme les kinésithérapeutes, les ergothérapeutes et les psychologues......
Chacun pourra établir un bilan en fonction des cas, et ensemble, l’équipe élaborera un programme thérapeutique qui comprendra des moyens médicamenteux et des moyens non médicamenteux, adaptés.
medium_0gtyhgvx.2.gif

Ce programme constituera un vrai contrat thérapeutique, ce qui implique un engagement de la part du patient.
medium_Image265.gif

medium_Image212.gif

La fibromyalgie est, par définition, une maladie chronique dont l’évolution se déroule sur plusieurs années.
Il est donc difficile dans ce cas de parler de guérison... Mais cette évolution n’est pas linéaire.
Elle se caractérise par l’alternance de phases d’amélioration, de stabilité et parfois d’aggravation.

Des associations existent , oeuvrant pour aider le patient tant par un soutien psychologique que par des démarches administratives pour que sa maladie soit prise en compte et qu'il puisse bénéficier d'une prise en charge médicale .

Sur le terrain on s'aperçoit que ces prises en charge ne se font pas de la même façon selon les départements .
Le diagnostique dépend souvent de la maitrise de la pathologie par les médecins référents.
Le parcourt du malade fibromyalgique relève souvent du parcours du combattant , tant sur le plan médical que famillial.
medium_Image36.gif

medium_Image389.gif


Musique:"Pachelbel's canon"in D Major de Jean sébastien Bach

16:15 Publié dans SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Tres interresant ton article .j'espere que celà renseignera mieux les gens qui souvent ne font pas assez attention aux personnes qui se plaignent de fatigue persistante et autres malaises cités Tes images mettent un peu d'humour dans le texte

Écrit par : fleurbleu | 26/07/2008

trés bonne analyse de cette pathologie difficement décelable. Intéressabt pour beaucoup de personnes qui ne savent pas d'où viennent leurs maux. Merci



Amicalement
hélène

Écrit par : hélène | 26/07/2008

Comme tu as bien dit tout cela.
Je suis diagnostiquée fibromyalgique depuis octobre 2007par mon rhumatologue.Alors que j'en souffre depuis au moins 15 ans.
Mais ça n'a pas changé grand chose dans la réalité car j'ai eu des périodes de poussées plus étendues, plus longues et plus douloureuses... Mon médecin généraliste me suit bien. Mais les petites réflexions de la famille ou de la pharmacie (ah, vous étes accroc aux antalgiques... t'as toujours mal quelques part... )et j'en passe!.
Ca aussi ça fait mal, alors on se replie sur soi et on perd le lien social. et il ne reste que la solitude alors qu'on aurait envie de voir du monde, d'échanger, de discuter, de partager...
Alors on fait comme si, on se bourre d'antalgiques en cachette des autres, on serre les dents quand ça va mal ...
On fait semblant. Des fois ça passe... des fois ça casse! c'est le risque.
Bizoux à toi
ghys05

Écrit par : ghyslaine | 27/07/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique