logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/11/2008

Les canettes

Chaque année, 225 milliards de canettes sont consommées dans le monde, dont 3,25 milliards par les Français.
Dans la nature, une canette met entre 100 et 500 ans à disparaître.

medium_20080528Canettes2.jpg

Fabriquée en acier ou en aluminium, la canette est recyclable à 100 %. Encore faut-il qu’elle soit triée du reste des emballages...
En effet, recyclable ne signifie pas recyclé.
Et c’est la tout le problème de la canette qui est souvent jetée n'importe ou

medium_cannette.gif

En acier ou en aluminium, la canette est un emballage écologique se recyclant 100%.

Une canette recyclée, c'est zéro déchet !


Le recyclage des canettes contribue à l'utilisation durable des ressources et favorise les économies
d'energie.

medium_canettes-a-recycler.jpg

Savez-vous que le simple fait de jeter sa canette dans une poubelle appropriée permettra, une fois recyclée, d'économiser suffisamment d'énergie pour regarder la télévision pendant 3 heures ?

Ainsi, le recyclage d’une tonne de canettes représente l’équivalent d’une année de consommation d’énergie pour une famille de 3 personnes.

medium_chien.jpg

Vos canettes peuvent aussi servir à payer un chien guide d'aveugle ....Un geste simple qui peut aider de nombreuses personnes...
Il suffit de vous renseigner sur le réseau de collecte le plus proche de chez vous ..

1 canette pèse 10 à 12 grammes
1 tonne de canettes ... 1000 euro
1 chien guide ...20 000 euro


medium_can-panorama.jpg

Autre solution , le recyclage artistique !
medium_1224135819.jpg

Voici une façon originale de récupérer vos vieilles canettes. Vous pouvez vous faire des lanternes..
medium_detail-bobecheu.jpg

Les canettes de sodas ont des fonds bombés, très solides, qui deviennent en quelques coups de ciseaux des bobèches originales
medium_bougeoir-branche.jpg

medium_bougie-fleur.jpg

De jolis bougeoirs pour les fêtes par exemple
medium_resourcecanette4.jpg

Vous pouvez également vous en servir pour recouvrir une malle , ou un meuble ....
medium_cadre-paysage.jpg

Faire de jolis cadres

La méthode
Récupérer des palettes, les démonter, calibrer les planches, les assembler en cadre
Récupérer des canettes, les découper, les laver, mettre à plat les tôles sans les abîmer, les calibrer, les former, les clouer... sans se couper

medium_le-cadre.jpg

medium_le-cadre_.jpg

medium_2094987_1.jpg

Un cendrier pour les fumeurs , un vide poche , un bougeoir ?
medium_latas1_thumbnail.jpg

Comment ? ..... en regardant les explications de cette vidéo ...

Ensuite rien ne vous empêche de faire comme ce SDF japonais qui vit dans une maison qu'il a fabriqué lui-même avec des canettes .
medium_1174157512.jpg
Le Musée de l'ethnologie (Musée de l'homme) d'Osaka lui a donné une mission d'en fabriquer une autre pour le musée, ce qui lui a donné une mission de six mois bien payée.!!
medium_wg4ww67i.jpg

Et pourquoi pas recouvrir entièrement un semi-remorque ?
medium_arbre.jpg

Ou faire votre sapin de Noel ....
medium_arbre-allume.jpg

Ne jetez plus vos canettes n'importe ou ....
medium_CANS.jpg

Trier, c'est préserver !

20:25 Publié dans SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (12)

27/11/2008

Hommage à Christian Fechner


podcast


Pour l'homme aux 150 millions d’entrées cumulées en France et 500 dans le monde, sa devise était "faire des films plus jolis que la vie".
A 64 ans, Christian Fechner s'est éteint la nuit dernière des suites d'un cancer.

medium_468_647.jpg

Né le 25 juillet 1944 à Agen, Christian Fechner est d'abord magicien, musicien et producteur de disques.

Après avoir lancé Antoine et Les Charlots, il se tourne vers le cinéma., surtout le cinéma populaire .
Ses premières productions mettent en scène ses ouailles Les Charlots pour une série de comédies potaches. Succès garanti.

medium_small_335610.jpg

Quelques années plus tard, il soutient envers et contre tous Louis de Funès.
Suite à un infarctus, le comédien ne peut plus tourner, les assurances ne veulent plus le couvrir.
Qu'à cela ne tienne, Christian Fechner prend le risque et accepte de produire L'Aile Ou La Cuisse avec Coluche. Il réitère en 1980 avec L'Avare et en 1981 avec La Soupe Aux Choux.

medium_small_335611.jpg

medium_1104613654.jpg

Suivront ensuite des classiques tels que Viens Chez Moi, J'habite Chez Une Copine, Papy Fait De La Résistance, Marche A L'Ombre ou Mes Meilleurs Copains.

Fidèle complice de Claude Zidi il produit également des oeuvres plus dramatiques telles Camille Claudel ou Les Amants du Pont-Neuf.
medium_small_335612.jpg

Récemment, Christian Fechner avait produit Les Enfants du marais, Chouchou et Les Bronzés 3 amis pour la vie, trois gros succès en salles.
medium_untitled.jpg

medium_18453977.jpg

Il s'était essayé à la réalisation en 1993 avec Justinien Trouvé, ou le bâtard de Dieu.

medium_153536972520080129202414.jpg

Christian Fechner était un professionnel à l'ancienne, exigeant, discret, à la fois réfléchi et instinctif et qui avait fait sienne la devise de Jean Renoir : «Le cinéma doit être populaire ou n'existe pas».

Pour info:

Christian Fechner était aussi un formidable magicien passionné.
Il a même été deux fois de suite champion du monde au Congrès mondial de la magie, à la fin des années 70.
medium_1787_photo_1.jpg

(Automate truqué de Christian Fechner)

Christian Fechner a crée des tours et idées qui sont devenus de grands classiques comme par exemple :
-La lévitation sur tabouret,
-La self levitation avec les chaussures avec système d'attache (reprise sous diverses formes),
-Des idées de numéros visuels comme la numéro de Marco Tempest (télévision et manipulation),
-Des effets de alliant la télévision et le mentalisme...
Il a écrit de nombreux ouvrages sur ce sujet .

Il est à l'origine de la venue en France de David Copperfield.


Musique :La Soupe aux choux de Vladimir Cosma

26/11/2008

Les grues cendrées

medium_GRUE-CENDREE4253.jpg

Déjà, vers la fin du mois d’octobre, les vols ondulants animent le ciel, accompagnés de cris incessants « krou-krou-krou ». Les premiers groupes de grues cendrées annoncent la migration automnale vers le Sud, pour passer l’hiver sous des cieux plus cléments
medium_grues_cendrees_131205_20030_Gabriel_Rasson.jpg

La grue cendrée vole à haute altitude et sur de longues distances. Elle suit invariablement la même route, une bande d’une centaine de kilomètres de largeur, qui la mène à l’automne du nord de l’Europe vers la France, l’Espagne et l’Afrique du Nord, et retour au printemps par le même chemin.
medium_aaa_014.jpg

Le weekend dernier elles sont passées au Pays Basque ...

Dans sa grâce infinie le voici tout à coup :
Ballet aérien qui tous les ans répète
Cette polyphonie où sonne la trompette
Collée au bout de chaque cou.

Elles sortent alors de leur riche écritoire
Leur plume la plus belle et tracent au fusain
Sur l’ardoise du ciel le triomphal dessin
Evanescent de la lettre de la victoire.

Elle s’enfuient, s’enfuient là-bas.
Mais combien n’en reviendront pas ?

Celles-ci vont d’abord s’arrêter un moment
Dans l’humide Champagne, étape bien choisie
Pour rejoindre l’Espagne et voir l’Andalousie
Somnoler sous un ciel clément ;

Et celles-là s’en vont pressées vers la savane
Embrasée où la faune est mordue sous la dent
Aiguisée du soleil, dans le royaume ardent
D’une sœur couronnée qui, fière, se pavane.

Elle s’enfuient, s’enfuient là-bas.
Mais combien n’en reviendront pas ?

Et comme chaque année, lorsqu’il voit s’éloigner
Ces voyageuses des hauteurs et de l’automne,
Dans le sureau caché le passereau s’étonne
Qu’on ne puisse se résigner

A rester dans son nid pour subir la disette
Qui étreint la pensée des tremblants animaux
Quand des napperons blancs habillent les rameaux
Sous les doigts engourdis d’une vieille cousette.

Elle s’enfuient, s’enfuient là-bas.
Mais combien n’en reviendront pas ?


(Poème de Graoully2)

21/11/2008

Fernando BOTERO

Fernando Botero est un peintre et sculpteur colombien né le 19 avril 1932 à Medellin.

Après la mort de son père, décédé prématurément, Fernando Botero est élevé par son oncle qui l'oblige à devenir torero.
Inscrit dans une école de tauromachie, le jeune garçon ne parvient pas à dompter sa peur de l'animal et décide d'arrêter sa formation
.

Il dessine et se prend d'admiration pour les peintres français comme Toulouse-Lautrec.
A dix-neuf ans, il expose pour la première fois ses tableaux à Bogotá, où il s'installe en 1951.


Après avoir participé à plusieurs autres expositions, Il reçoit un prix au Salon des artistes colombiens, récompensant son talent.
Il obtient alors de l'argent, ce qui lui permet d'entreprendre un voyage à travers l'Europe.
Il se rend en Espagne où il tombe amoureux du musée du Prado, en France où il caricature la 'Mona Lisa' de Léonard de Vinci, et en Italie où il est hypnotisé par le peintre Piero della Francesca.


Homme de toutes les cultures, il s'installe en 1960 à New York où il fait la connaissance un an plus tard de la conservatrice du musée d'art moderne.
Celle-ci lui propose d'exposer sa 'Mona Lisa', ce qui lui confère une certaine reconnaissance du milieu artistique
.


Il part vivre à Paris et apprend, au milieu des années 1970, la sculpture sans abandonner la peinture pour autant. Son œuvre tridimensionnelle est une progression naturelle pour cet artiste qui s’est dédié à exprimer le volume et la masse.

Aujourd’hui, alors que des expositions de ses oeuvres sont organisées dans les plus grandes galeries et les plus importants musées d’art au monde, il partage son temps entre New York, Paris et la Toscane, où il conserve toujours un atelier à Pietrasanta.





Botero, c’est l’exaltation des chairs laiteuses et grasses
Ses tableaux, marqués par des personnages ronds célèbrent le plaisir de la chair et la volupté.
Un art spontané, ingénu, imagé qui dessine la vie avec légèreté.

«Lorsque l'art entre dans une maison, la violence en sort.»
[ Fernando Botero ]


Site officiel de BOTERO

La galerie Peinture

La galerie Sculpture

Le musée

19/11/2008

Le Bertsu

S'il est un élément spécifique à la culture basque, c'est bien l'improvisation chantée et versifiée en langue basque "Le bertsu" dont l'art remonte au XVe siècle. .

medium_argazkia_125.jpg

Dans le temps, une fois par semaine, le dimanche après-midi, après les vêpres, la grande majorité des villageois se réunissait dans les auberges et les cidreries situées près de l’église.
Et là, pendant des heures, ceux qui avaient "le don divin" ( les bertsolaris) improvisaient des vers évoquant les choses simples de la vie, toujours en chantant et avec humour.
Un véritable jeu d'adresse, un travail de mémoire qui doit s'adapter aux réactions des auditeurs .
medium_bertsulariak_baigorrin.jpg


Une vidéo qui montre des championnats , des joutes , des repas de famille ...avec des bertsolaris en pleine improvisation ....(pour la lecture , cliquer sur la flêche blanche)

Cet aspect social et cette convivialité de l’improvisation versifiée et chantée sont aujourd'hui encore présents en Pays Basque où les bertsularis participent à de multiples animations socio-culturelles , des joutes oratoires et championnats.
medium_argazkia_397.jpg

Cette tradition a prit une ampleur remarquable et les jeunes générations, formées dans des écoles d’improvisateurs, ont élevé la discipline à un très haut niveau et la confrontent, pour certains, à de nouvelles expériences artistiques.

La relève est assurée .....


Un exemple de batsu ...
Le meneur de jeu demande à Xabier Amuriza d’improviser trois strophes sur la structure « Hamarreko handia » (vers de 18 syllabes et strophes de cinq vers).
Le thème : AITA (le père)
medium_xabier_amuriza_txapeldun.jpg


et voici le résultat....

Aita izba

Aita izena kanta beharrak jarri dit bihotza bero,
Aukera eder hau izango zenik ez nuen hemen espero;
Preso nengoen Zamoran eta han gelditu ia ero,
Joan nintzen ta bertan nengola aita hil zitzaidan gero,
Nahiago nuke edozer baino hemen bizirik balego.

Aita nuen nik umoretsua, inoiz geza ta gazia,
Harek agertu zidan bidea, baitzen bertsoz ikasia;
Oi ene aita, nire egunak ere aurrera doaz ia,
Baina zugandik hartua baitut bertsotarako grazia,
Nik egingo dut arbola haundi zuk emandako hazia !

Gai hau kolpera jarriko zenik ia amentsa dirudi,
Baserri hartan izan genduen hanbat harri eta euri ;
Zu, aita, zinen hain on niretzat, ez gogorra baizik guri,
Euskal Herria nola dagoen orain Donostin ageri,
Niri jotako txalo guztiak bidaltzen dizkizut zuri !

Le père

Avoir à chanter le thème du père, m’enflamme tout entier…
Je n’espérais point qu’un jour une telle occasion me serait donnée.
J’étais en prison à Zamora, presque fou de devoir y rester…
Lorsque j’appris que mon père venait de décéder.
Plus que tout j’aurais aimé, qu’il soit ici, encore en vie !

Mon père avait de l’humour, parfois son aigreur perçait sa douceur…
Il m’enseigna l’art d’improviser, car c’était un connaisseur !
O mon père, à mon tour je vois avancer l’heure…
Et puisque de vous j’ai obtenu la grâce d’être improvisateur,
Je ferai de votre semence, un arbre de grande hauteur !

Que vous me proposiez un tel sujet me plonge dans la rêverie…
Dans notre maison natale, nous connûmes autant de grêle que de pluie…
Vous étiez, mon père, si bon pour moi, sévère mais patient aussi.
Comme tout le Pays Basque est à Saint-Sébastien aujourd’hui,
Tous ces applaudissement qui me sont destinés, c’est à vous que je les dédie.