logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/11/2008

Le Bertsu

S'il est un élément spécifique à la culture basque, c'est bien l'improvisation chantée et versifiée en langue basque "Le bertsu" dont l'art remonte au XVe siècle. .

medium_argazkia_125.jpg

Dans le temps, une fois par semaine, le dimanche après-midi, après les vêpres, la grande majorité des villageois se réunissait dans les auberges et les cidreries situées près de l’église.
Et là, pendant des heures, ceux qui avaient "le don divin" ( les bertsolaris) improvisaient des vers évoquant les choses simples de la vie, toujours en chantant et avec humour.
Un véritable jeu d'adresse, un travail de mémoire qui doit s'adapter aux réactions des auditeurs .
medium_bertsulariak_baigorrin.jpg


Une vidéo qui montre des championnats , des joutes , des repas de famille ...avec des bertsolaris en pleine improvisation ....(pour la lecture , cliquer sur la flêche blanche)

Cet aspect social et cette convivialité de l’improvisation versifiée et chantée sont aujourd'hui encore présents en Pays Basque où les bertsularis participent à de multiples animations socio-culturelles , des joutes oratoires et championnats.
medium_argazkia_397.jpg

Cette tradition a prit une ampleur remarquable et les jeunes générations, formées dans des écoles d’improvisateurs, ont élevé la discipline à un très haut niveau et la confrontent, pour certains, à de nouvelles expériences artistiques.

La relève est assurée .....


Un exemple de batsu ...
Le meneur de jeu demande à Xabier Amuriza d’improviser trois strophes sur la structure « Hamarreko handia » (vers de 18 syllabes et strophes de cinq vers).
Le thème : AITA (le père)
medium_xabier_amuriza_txapeldun.jpg


et voici le résultat....

Aita izba

Aita izena kanta beharrak jarri dit bihotza bero,
Aukera eder hau izango zenik ez nuen hemen espero;
Preso nengoen Zamoran eta han gelditu ia ero,
Joan nintzen ta bertan nengola aita hil zitzaidan gero,
Nahiago nuke edozer baino hemen bizirik balego.

Aita nuen nik umoretsua, inoiz geza ta gazia,
Harek agertu zidan bidea, baitzen bertsoz ikasia;
Oi ene aita, nire egunak ere aurrera doaz ia,
Baina zugandik hartua baitut bertsotarako grazia,
Nik egingo dut arbola haundi zuk emandako hazia !

Gai hau kolpera jarriko zenik ia amentsa dirudi,
Baserri hartan izan genduen hanbat harri eta euri ;
Zu, aita, zinen hain on niretzat, ez gogorra baizik guri,
Euskal Herria nola dagoen orain Donostin ageri,
Niri jotako txalo guztiak bidaltzen dizkizut zuri !

Le père

Avoir à chanter le thème du père, m’enflamme tout entier…
Je n’espérais point qu’un jour une telle occasion me serait donnée.
J’étais en prison à Zamora, presque fou de devoir y rester…
Lorsque j’appris que mon père venait de décéder.
Plus que tout j’aurais aimé, qu’il soit ici, encore en vie !

Mon père avait de l’humour, parfois son aigreur perçait sa douceur…
Il m’enseigna l’art d’improviser, car c’était un connaisseur !
O mon père, à mon tour je vois avancer l’heure…
Et puisque de vous j’ai obtenu la grâce d’être improvisateur,
Je ferai de votre semence, un arbre de grande hauteur !

Que vous me proposiez un tel sujet me plonge dans la rêverie…
Dans notre maison natale, nous connûmes autant de grêle que de pluie…
Vous étiez, mon père, si bon pour moi, sévère mais patient aussi.
Comme tout le Pays Basque est à Saint-Sébastien aujourd’hui,
Tous ces applaudissement qui me sont destinés, c’est à vous que je les dédie.

20/10/2008

La Rose


podcast


medium_ComtesseDeSegur.jpg

(Rose Contesse de Ségur)

Mignonne, allons voir si la rose

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au votre pareil.
medium_alphonsedaudet.gif

(Rose Alphonse Daudet)


Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !
medium_GuyDeMaupassant.gif

(Rose Guy de Maupassant)

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Pierre de RONSARD (1524-1585)
(Recueil : Les Odes)
medium_HonoreDeBalzac.jpg

(Rose Honoré de Balzac)

medium_Rabelais.jpg

(Rose Rabelais)

Chanson:Louis Capart "La rose" (de Glenmor)

28/09/2008

C'est l'automne


podcast


21 Septembre , c'est l'automne

medium_normal_automne_arcimboldo.jpg

Giuseppe Arcimboldo (1527-1593) Automne


Saison des labours et des vendanges
Pommes , poires coings
Noix,noisettes chataîgnes et raisins
Saison des couleurs flamboyantes


medium_10-sous-bois-d-automne-n2pierre_monet.jpg

Monet (1840-1926)Sous bois d'automne

L' automne

L'automne fait les bruits froissés
De nos tumultueux baisers.
Dans l'eau tombent les feuilles sèches
Et sur ses yeux, les folles mèches.
Voici les pêches, les raisins,
J'aime mieux sa joue et ses seins.
Que me fait le soir triste et rouge,
Quand sa lèvre boudeuse bouge ?
Le vin qui coule des pressoirs
Est moins traître que ses yeux noirs.

Charles CROS (1842-1888)


medium_cubaynes4automne_a_gyverny.jpg

Jean Claude Cubayne (1944) Automne à Gyverny

Rêves d'Automne

Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
J'aime à revoir encore, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,
C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui
Je me retourne encore et d'un regard d'envie
Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !

Peut-être l'avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore
Aurait compris mon âme et m'aurait répondu ? ...
La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphyr ;
A la vie, au soleil, ce sont là mes adieux ;
Moi, je meurs et mon âme au moment qu'elle expire,
S'exhale comme un son triste et mélodieux.


Alphonse de Lamartine (1790-1869)

medium_106519matin_soleil_d_automne_a_eragny_pissaro.jpg

Camille Pissaro (1830-1903) Matin,Soleil d'Automne à Eragny


Musique: ERA "Ameno"

18/09/2008

La rose .... suite


podcast


medium_250px-SA_C3_82DI_-_Le_jardin_des_roses_miniature_de.jpg


La nuit entoure ton jardin.
Tu es assis sous ton arbre préféré.
Tu te désoles d'être là, solitaire, méconnu, alors que tu pourrais accomplir de grandes choses, ou, simplement, rendre heureuse une femme.
Regarde ces fleurs de jasmin qui étoilent le feuillage de ton arbre, et accepte la leçon qu'elles te donnent.


"Le jardin des roses" de Saâdi
13è siècle, traduit du persan par Franz Toussaint - 1942

Il est ici question de jasmin mais j'ai trouvé cet extrait ... superbe et celui à venir aussi .....

"Emporte une rose du jardin
Elle durera quelques jours,
Emporte un pétale de mon jardin de Roses.
Il durera l'Eternité."

(Saâdi)

medium_2DSCN3456.jpg


Voici , à la demande générale ....

Les roses de Saadi

J'ai voulu ce matin te rapporter des roses ;
Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les noeuds trop serrés n'ont pu les contenir.

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées,
Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée.
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée...
Respires-en sur moi l'odorant souvenir.


Marcelline Desbordes-Valmore (1786 - 1859)
medium_les-roses-de-saadi-63_1180012410.jpg


Musique:Debussy, Clair de lune , cérénade d'amour.
Interprêté à la flute de pan par Georges Zamfir

08/09/2008

Carrousel de ma vie


podcast


medium_Le_temps_060.jpg

Manège aux souvenirs
Qui s’éloignent lentement
Oubliés les rêves d’enfants
Tourne, tourne inlassablement

medium_dune_du_pyla_019.jpg

Chevaux aux mille couleurs,
Qui partagent mes douleurs
Mes amours, mes amis, mes folies
Tourne, tourne sans mélancolie

medium_dune_du_pyla_020.jpg

Carrousel de ma vie
Tu me donnes le tournis
Ta valse me poursuit, a deux temps
A trois temps... magie

medium_dune_du_pyla_013.jpg

Manège de l’avenir
Tu m’entraînes sans prévenir
Vers d’autres rêves étourdissants
Prochain tour, c’est maintenant …..


Urga le 07/06/2007

Chanson de Stanislas "Le manège"